Comment un ex-président de club de motoneige se retrouve à faire son premier triathlon à 50 ans?

Par Louis Bilodeau

Triathlète pour le club de triathlon TriOsisko


Laissez-moi vous raconter cette histoire...

Lorsque j’étais adolescent, je me suis pratiquement noyé dans une piscine publique.


À 18 ans, j’ai eu un grave accident de voiture et passé tout près de mourir. J’ai eu de multiples fractures : hanche et fémur droit, bassin. Hémorragie interne…Rate éclatée. Les médecins ont dit à mes parents que si je passais les premières 24h, j’avais des chances de m’en tirer. J’ai eu la chance de passer au travers.


Lorsque j’ai arrêté de faire de la motoneige, je pesais près de 230 livres. Je n’étais pas bien dans ma peau et j’avais des maux de dos chroniques depuis de nombreuses années. J’avais essayé plusieurs traitements avec des succès mitigés. J’ai finalement compris que je devais faire des changements majeurs dans ma vie lorsque j’ai débuté un suivi avec la Dre. Isabelle Lemire de la maison de la santé optimale.


J’ai fait le choix d’évoluer et de changer non seulement au niveau physique, mais aussi, spirituellement. J’ai choisi de mieux et moins manger, de faire plus de sports et de débuter le yoga. Je pratiquais déjà le vélo de route, mais pas dans le but de m’entraîner sérieusement. Cependant, quand j’ai essayé un vélo en carbone, j’ai tellement adoré que je l’ai acheté et je voulais toujours rouler en vélo. J’ai débuté la course à pied pour le plaisir de diversifier mes entraînements. Et pour l’hiver, j’avais commencé le ski de fond, car j’aime jouer dehors en toutes saisons. Aimant la vitesse, ce ne fût pas long avant que je délaisse mes skis classiques pour une paire de skis patins et relever un nouveau défi.


Quand le Mudra Espace Sportif a ouvert ses portes, j’ai débuté des cours de yoga et des séances de spinning en groupe. La vibe de cet endroit est vraiment spécial et j’aimais la connexion (corps-cœur-esprit) que cela me procurait. Étant abonné au groupe Facebook de Jimmy Sévigny, j’ai vu une publicité sur une retraite de yoga au Mexique et j’y suis allé. Une participante du groupe faisait du vélo de route depuis des années et elle m’a parlé de voyages de vélo, de camp d’entrainement aux USA et du Cyclo-Défi contre le cancer. Cela m’interpellait, car ma mère est décédée du cancer en 2012. J’ai donc fait mon inscription au Cyclo-Défi 2018 et cet été, je devrais y participer pour une troisième fois.

Sur mon fil Facebook, il y a trois ans, j’ai vu une autre publicité d'un camp d’entrainement de vélo en Virginie organisée par l’Échappée de Saint-Jérôme. J’y suis allé et j’ai littéralement tripé. Je me suis fait de nouveaux amis et c’est à ce moment que j’ai rencontré ma future coach de triathlon. En discutant avec d’autres passionnés de vélo, quelqu’un m’a suggéré d’essayer le triathlon étant donné que je pratiquais déjà deux des trois sports. Alors pourquoi pas, j’ai décidé de plonger dans l’aventure du triathlon et repousser mes limites étant donné le défi que la natation représentait pour moi…mon traumatisme de quasi-noyade a refait surface, mais j’ai réussi à le surpasser . Je suis depuis un fier membre du club TriOsisko et imaginez…J’ai nagé en entrainement ou en compétition dans une rivière, le fleuve Saint-Laurent, l’Atlantique ainsi que le Pacifique… qui l’aurait cru!


C’est ainsi que j’ai réalisé mon premier triathlon sprint à 50 ans en juin 2019 à Joliette et par la suite, j’ai participé à celui d’Aiguebelle organisé par mon club TriOisko. Pour terminer ma première saison de triathlon, j’ai fait un triathlon olympique à Esprit Montréal en septembre 2019. Ce n’est que le début, car je suis inscrit au Ironman 70.3 de Tremblant le 21 juin prochain et je compte bien m’y amuser!


Je fais du triathlon pour le plaisir de m’entraîner et repousser mes limites, mais surtout parce que j’aime être connecté avec les éléments de la nature et les gens. Pour certains, je m’impose une discipline de vie trop intense, je ne les juge pas. Moi, j’aime ce que je fais et la manière dont je le fais.


Debout à 4h00, j’ai une routine d’exercices, de yoga et de méditation avant le déjeuner et de partir pour débuter ma journée de travail à 7h00. Je m’entraîne 6 jours par semaine parfois 2 fois par jour selon mon programme d’entrainement. J’aime mon style de vie, car il me permet de me sentir vivant et libre. Je suis un passionné de la vie!


Pour terminer, je vous partage un mantra que j’ai adopté suite à la lecture d’un livre sur le triathlon, ce sont les 5P :


Proper, Preparation, Prevent, Poor, Performance


Une préparation adéquate prévient de faibles performances !


Louis

133 vues1 commentaire
Contact
  • Facebook

66 Avenue Principale

Rouyn-Noranda, Québec

J9X 4P2

​​

Tél : 819 762-7729

Heures d'ouverture

Lundi au Mercredi : 9h30-17h30

Jeudi et Vendredi : 9h30-20h00

Samedi : 9h30-17h00

Dimanche : 12h00-17h00